Troubles au chad: des tirs à balles réelles et des blessés signalés

0
54

La marche pacifique organisée ce samedi à N’Djamena, au Tchad et fondée par la coalition civile Wakit Tama, a rapidement dégénéré car des balles réelles ont été signalées et deux blessés ont été enregistrés.

7 mai 2021
La marche pacifique organisée par la Coalition des citoyens de Wakit Tama ce samedi a rapidement tourné au vinaigre. Officiellement interdite puis finalement approuvée, la manifestation avait commencé tranquillement aux petites heures du matin, mais la situation s’est soudainement détériorée vers 6 h 45 (heure locale).

Des manifestants au point de rendez-vous fixé par les organisateurs de la marche dans la zone de Fest Africa ont été abattus par la police. Des témoins rapportent des munitions réelles et à courte portée. Selon les organisateurs du mouvement, deux personnes blessées ont été hospitalisées et neuf personnes arrêtées.

Le correspondant de RFI à N’Djamena a vu son matériel confisqué et son chauffeur battu par la police. «(…) Mon technicien et moi avons reçu une balle dans les jambes avec des gaz lacrymogènes. La foule était dispersée, mais la police nous a obligés à monter dans leur véhicule. Ils ont confisqué notre équipement et notre chauffeur a été touché par un crochet. Nous avons été libérés rapidement sans accéder à nos images. La police dit que nous pouvons le récupérer plus tard », a déclaré l’envoyé spécial David Baché.

D’autres rassemblements dans d’autres quartiers de N’Djamena, Walia, Atrone, ont également été accueillis par la police avec le même zèle que les gaz lacrymogènes utilisés sur les manifestants. Cependant, aucun décès n’a été signalé.

RF:https://beninwebtv.com/

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: