Avec 359 milliards FCFA dus aux commerçants, la Sonara détient 79% de la dette extérieure directe des entreprises publiques

0
29

(Investir au Cameroun) – Au 31 décembre 2020, l’encours de la dette extérieure directement contractée par les entreprises publiques au Cameroun est estimé à 452,5 milliards de FCFA par le Fonds autonome d’amortissement (CAA), gestionnaire de la dette publique du pays. Selon la même source, cette dette est à la charge de quatre entreprises publiques, à savoir la Société nationale de raffinage (Sonara), la Cameroon Airlines Corporation (Camair Co), la Cameroon Airports Company (ADC) et le Port autonome de Douala (PAD). .

Sur cette enveloppe, Sonara ne vit qu’avec une dette de 359 milliards de FCFA, ce qui correspond à 79,3% du total. Selon la CAA, ce montant représente la dette de la seule raffinerie de pétrole du Cameroun envers les commerçants. Par rapport à fin 2019, la dette de la Sonara envers ces créanciers extérieurs a diminué de 12 milliards de FCFA alors qu’elle culminait à 371 milliards de FCFA au 31 décembre 2019, après n’être que de 52,4 milliards de FCFA en 2018, contre 33,3 et 25,1 milliards de FCFA. en 2017 et 2016 respectivement.

Camair Co, le transporteur public, en proie à des difficultés financières depuis le lancement de ses opérations en 2011, a accumulé une dette extérieure directe de 61,6 milliards FCFA d’ici fin 2020, selon les scores de la CAA. Lorsqu’il est analysé, ce montant représente les frais à la charge des partenaires techniques de l’entreprise.Lufthansa Technik, qui a entretenu l’avion de Camair Co jusqu’en 2014, demande à cette dernière de payer plus de deux millions d’euros (environ 1,3 milliard FCFA) de factures impayées. L’affaire est devant le tribunal», Avons-nous découvert, par exemple, dans une note technique sur la coopération avec l’Allemagne, publiée en septembre 2020 par le ministère des Affaires économiques.

La PAD, l’entreprise publique chargée de la gestion de la plateforme portuaire de Douala, principale porte d’entrée du Cameroun, doit également 18,7 milliards FCFA à l’étranger, contre 13 milliards FCFA à l’ADC, la société en charge de la gestion des plateformes aéroportuaires. .

Même si cette dette extérieure directe n’est pas garantie par l’État, elle n’en représente pas moins un risque pour le budget de l’État, tout comme la dette garantie des entreprises publiques. En effet, la CAA souligne dans son rapport publié en mars 2021: « en raison de leur caractère public et en fonction de leur positionnement stratégique en termes d’impact économique et social, l’Etat peut être appelé à les remplacer (entreprises publiques endettées, ndlr), en cas de difficultés à honorer leurs engagements. le terme «passif éventuel implicite»

Brice R. Mbodiam

Lisez aussi:

04/07/2021 – Diminution par rapport à 2019, dette publique des entreprises au Cameroun estimée à 922 milliards de FCFA fin 2020

04/09/2021 – De 28 milliards de FCFA fin 2020, la dette des entreprises publiques souscrite par l’Etat baisse de 24,5%



Source link

Partagez avec vos proches

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]




PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES: